Politiques

“Le monde a changé, ça passe aussi par s’interroger sur qui on met en avant en tant que responsables politiques”, estime Julien Bayou


“Le monde a changé depuis #Metoo et Black Lives Matter, il faut en tenir compte, et ça passe aussi par s’interroger sur qui on met en avant en tant que responsables politiques. On n’est pas dans le droit, on est dans le politique”, déclare lundi 27 juillet sur franceinfo le secrétaire national d’Europe Écologie Les Verts Julien Bayou, à propos de Christophe Girard, qui a démissionné de son poste d’adjoint à la Culture à Paris, en raison de ses liens avec l’écrivain Gabriel Matzneff, visé pour une enquête pour “viols sur mineurs”.

“C’était une faute, une erreur, de nommer à nouveau Christophe Girard, adjoint à la Culture à Paris”, estime Julien Bayou.

La société, aujourd’hui, ne peut plus tolérer cette complaisance à l’égard de la pédocriminalité. 

Julien Bayou, secrétaire national d’Europe Écologie Les Verts 

à franceinfo

“Il y a une différence entre le fait qu’il soit élu et le fait qu’il soit à nouveau ‘mis en valeur'” en étant adjoint à la Culture, précise Julien Bayou.

Julien Bayou considère qu’il y a en France “un tabou, ou plutôt une absence de prise en compte du problème de la pédocriminalité” et déplore qu’il y ait eu “pendant quarante ans une espèce d’impunité” autour de Gabriel Matzneff. “Il faut tourner la page de cette situation. On ne met plus en avant, on ne valide plus des personnages qui peuvent avoir couvert ou toléré” ces faits, insiste le secrétaire national d’Europe Écologie Les Verts.

Julien Bayou affirme son soutien à Alice Coffin, l’élue écologiste qui a participé à la manifestation devant l’Hôtel de Ville, lors de laquelle une banderole “Bienvenue à Pedoland” a été brandie.

Elle subit un harcèlement, des insultes, des menaces de viol et des menaces de mort, au point qu’elle a dû accepter une protection policière. C’est ça qui devrait choquer.

Europe Écologie Les Verts est un “mouvement féministe et donc, évidemment nous portons ce combat. Je dois les remercier pour leur mobilisation”, ajoute Julien Bayou.

Julien Bayou considère que “la décision raisonnable, constructive, courageuse de Christophe Girard d’avoir démissionné”, “met fin à la polémique”. Pour lui, “il faut tourner la page” et “Anne Hidalgo et ses alliés, les écologistes, apprendront à travailler” ensemble.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page