People

Estelle Lefébure : Taclée sur ses seins, elle réplique avec le sourire


Qui s’y frotte, s’y pique. Le 19 juillet 2020,Estelle Lefébure a partagé un élégant portrait en noir et blanc sur son compte Instagram. Souriante et solaire, la maman d’Emma, Giuliano et Ilona apparaît lumineuse en bikini noir. “Le rire, une émotion, un réflexe vital qui réduit le stress. Prescription: à volonté… Laughing with my BF Badette” écrit-elle en légende. Un cliché qui a déjà séduit près de 5000 followers, admiratifs de l’aura magnétique de l’ancien top model. Malheureusement, un abonné de l’ex-femme d’Arthur et de David Hallyday a jugé utile de lancer une pique à l’actrice de 54 ans. “On voit pas le sourire mais juste des seins en plastique et je pense que c’est fait exprès mais y a un âge où il vaut mieux éviter“, commente, non sans aigreur, l’internaute.

Mais il en faudrait plus à l’ancienne muse de Jean-Paul Gaultier pour perdre son beau sourire. “Rigolez je vous assure, ça fait du bien“, répond-t-elle, sans se départir de son élégance et de son flegme légendaires. Immédiatement, plusieurs fans de l’actrice sont venus à sa rescousse pour la défendre, jugeant sans doute que cet internaute malveillant méritait une punition plus sévère. “Vous devriez poster une photo de vous en maillot comme Estelle et nous allons commenter. Quelle méchanceté !“, commente ainsi un fan, “C’est quoi exactement ? De l’aigreur, de la jalousie ou de la bêtise ?“, ajoute un abonné, “Que dire quand on lit de telles inepties ? Je pense qu’il faut en rire surtout quand on connaît la philosophie de vie d’Estelle, de jolis seins ça existe après 50 ans et c’est bénéfique de les montrer au naturel. Chère Estelle restez comme vous êtes une femme superbe au naturel et une âme profonde, ceux qui en doutent passent leur chemin“, a complété un autre. Comme quoi, la bienveillance existe également sur les réseaux sociaux lorsqu’il s’agit de défendre de nobles causes ou de belles personnes…


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page