People

Francis Huster “fou amoureux de ses filles” : rares confidences d’un papa poule


Mais qu’aurait été sa vie sans les femmes ? Francis Huster, homme de théâtre, a toujours avoué être tombé amoureux de ses partenaires de jeu. Une mésaventure qui ne devrait pas lui arriver à nouveau de sitôt puisqu’il s’apprête à remonter sur scène… en solitaire. Dès le 3 août 2020, à Sisteron, le comédien retrouvera le monologue de Bronx, qui a déjà cartonné à Paris, une pièce mise en scène par Steve Suissa dans laquelle il joue dix-huit rôles. Quant à ces dames, elles ne fouleront peut-être pas les planches avec lui, mais elles constituent un véritable moteur dans sa vie de tous les jours.

Ma mère et la mère de mes enfants resteront les femmes de ma vie pour toujours, explique-t-il dans les colonnes de France dimanche. Mais il est vrai que j’aime les femmes.” En couple avec Cristiana Reali de 1991 à 2008, Francis Huster a eu deux filles, Elisa (22 ans) et Toscane (17 ans). La plus belle de ses récompenses, lui qui a toujours préféré la gent féminine. “Je suis un papa complètement fou amoureux de ses filles ! Elles sont très différentes, je pense que l’une prendra le chemin artistique et l’autre, scientifique, précise-t-il. Elles feront en tout cas un métier qui les amène à construire quelque chose pour les autres. Mes filles représentent le trésor de ma vie. Et elles sont très belles… mais ça, c’est grâce à leur mère !

Mon père ne m’a plus parlé pendant quatre ans

Depuis qu’il est en âge de séduire, Francis Huster a fait cinq demandes en mariage. Il n’a pourtant jamais sauté le pas – “Elles ont toute refusé“, s’amusait-il dans Paris Match. Du côté des hommes, il est vrai que l’expérience fut un peu moins joviale. Le père de l’acteur rêvait qu’il devienne chirurgien et a très mal vécu la désobéissance insistante de son fils. “Lorsque j’ai été pris au Conservatoire, il m’a donné une paire de gifles et ne m’a plus parlé pendant quatre ans, se souvient-il. C’est seulement lorsqu’il a su que j’étais engagé à la Comédie-Française qu’il a compris que c’était sérieux.” Le destin lui a donné raison, mais à quel prix…

Retrouvez l’interview de Francis Huster dans le magazine France dimanche, n°3855 du 17 juillet 2020.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page