Sports

Le rugby français pleure Nicolas Gigot

Le jeune joueur de Bourg-en-Bresse s’est éteint dans la nuit de vendredi à samedi, à l’âge de 19 ans. Emporté par une « saloperie de maladie fulgurante. »

L’USBPA, le club de Bourg-en-Bresse, a annoncé ce samedi le décès de son jeune joueur, Nicolas Gigot. Le joueur des Violets était dans un état critique depuis qu’il s’est écroulé lors d’un footing le 18 juin dernier, victime d’une hyperthermie. Placé dans le coma, puis amputé des deux jambes, le Belge s’en est allé dans la nuit de vendredi à samedi.

« C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons que Nicolas n’a malheureusement pas remporté son combat contre cette saloperie de maladie fulgurante, peut-on lire sur la page Facebook créée pour soutenir le joueur et sa famille. Il s’est éteint paisiblement cette nuit après 32 jours de lutte acharnée, entouré de maman, papa, Fanny et Isabelle. Nous l’avons accompagné jusqu’au bout, il est maintenant en paix délivré de toute souffrance. »

« Plein de courage et d’envie »

L’USBPA salue pour sa part un joueur qui « aura marqué le club par sa bonne humeur communicative, son abnégation sur le terrain et sa volonté de progresser. Son combat récent aura été à son image, plein de courage et d’envie. L’ensemble de la communauté violette témoigne son affection et sa compassion vis-à-vis de sa famille, qui pourra compter sur notre soutien. »

Lire aussi:
Le calendrier du Top 14 est tombé

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/16

    Cian Healy (Irlande)

    Solide en mêlée, puissant dans les duels, il est également mobile. Le pilier moderne parfait.

  • 2/16

    Jamie George (Angleterre)

    Précieux en touche et dans le jeu, il apporte en outre de la stabilité en mêlée. Une valeur sûre mondiale.

  • 3/16

    Kyle Sinckler (Angleterre)

    Pilier complet doté d’une puissance nettement au-dessus de la norme.

  • 4/16

    Bernard Le Roux (France)

    Travailleur de l’ombre, il n’a cessé de plaquer et d’avancer ballon en main lors des quatres matches des Bleus.

  • 5/16

    Alun Wyn Jones (pays de Galles)

    En plus d’être une tour de contrôle en touche, le capitaine gallois est un véritable meneur, valeureux.

  • 6/16

    Grégory Alldritt (France)

    Il a abattu un travail inconsidéré, en défense notamment. Récompensé par un essai lors de cette édition 2020.

  • 7/16

    Charles Ollivon (France)

    Nommé capitaine par Fabien Galthié, il a pris une envergure incroyable. Avec quatre essais cette saison, il a rapidement fait l’unanimité.

  • 8/16

    CJ Stander (Irlande)

    Régulièrement nommé homme du match avec le XV du Trèfle, c’est un roc. Et il sait tout faire.

  • 9/16

    Antoine Dupont (France)

    Un extra-terrestre comme il en a très peu exister. Capable à lui seul de changer le cours d’un match, à n’importe quel moment.

  • 10/16

    Owen Farrell (Angleterre)

    Adroit dans l’exercice du but, polyvalent et excellent chef d’orchestre. Le capitaine du XV de la Rose se bonifie clairement avec l’âge.

  • 11/16

    Jonny May (Angleterre)

    Redoutable finisseur, il a notamment inscrit un doublé de grande classe contre la France cette année.

  • 12/16

    Manu Tuilagi (Angleterre)

    Un parfait alliage entre la puissance et la vitesse. Une terreur pour les défenses du monde entier.

  • 13/16

    Virimi Vakatawa (France)

    Imprévisible, c’est un poison permanent. Fabien Galthié l’a installé au poste de centre, au détriment notamment de Gaël Fickou et Damian Penaud.

  • 14/16

    Sean Maitland (Ecosse)

    Ce pur-sang a une nouvelle fois démontré l’étendue de son talent. Son doublé contre la France en témoigne.

  • 15/16

    Stuart Hogg (Ecosse)

    Rassurant dans le domaine aérien malgré sa taille somme toute classique. Il est avant tout un contre-attaquant extraordinaire.

  • 16/16

    Fabien Galthié (France)

    Il a réussi à transfigurer le visage du XV de France d’un coup de baguette magique. Les effets de son court travail nous mènent logiquement à le nommer entraîneur de cette édition 2020.


 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page