Economie

Avec la crise du coronavirus, vous avez accepté de baisser votre salaire ou de réduire vos congés ? Racontez-nous

Baisser son salaire, rogner sur ses congés payés, oublier primes et treizième mois… Pour éviter une vague de licenciements liée à la crise du Covid-19, Emmanuel Macron a rappelé, mardi 14 juillet, qu’il était favorable à une réorganisation du travail afin de relancer l’économie. « Je préfère au maximum qu’il y ait des salaires qu’on accepte de momentanément baisser plutôt que des licenciements, parce que, parfois, on met des années à revenir vers un emploi », a déclaré le président de la République, qui a lancé début juin une concertation avec les partenaires sociaux pour « sauver l’emploi ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Des congés d’été a minima

Sans attendre les conclusions de cette concertation, plusieurs entreprises ont déjà pris des mesures concernant l’emploi, comme chez Derichebourg, filiale d’Airbus, où il a été demandé aux salariés de baisser leur salaire de 20 %. Les entreprises ont également été autorisées à se pencher plus arbitrairement qu’à l’accoutumée sur la répartition des congés annuels. De nombreux employeurs sont tentés de les limiter à deux semaines consécutives cet été. Chez PSA, quatre syndicats sur cinq ont validé, début avril, l’accord qui a diminué de trois à deux semaines consécutives les congés d’été.

Pour sauver votre emploi, vous avez accepté une baisse de votre salaire, une réduction de vos congés ou une suppression de vos primes ? Racontez-nous. Qu’est-ce qui vous a incité à accepter ces changements ? Comment l’avez-vous vécu ? Quelles sont les répercussions de ces mesures ? En quoi cela a-t-il changé votre quotidien et vos projets d’avenir ? Pensez-vous qu’un retour à la normale sera possible ?

Votre témoignage pourra être utilisé dans le cadre d’un article à paraître dans Le Monde. N’oubliez pas de saisir une adresse électronique ou le numéro d’un téléphone que vous consultez souvent, afin que nous puissions vous contacter pour vous demander des précisions. Votre témoignage pourra être publié anonymement si vous le souhaitez.

VOTRE TÉMOIGNAGE

Bouton retour en haut de la page