Politiques

Apprentissage : le bâtiment fait campagne


Nathan Martelin est encore à l’école, mais fait déjà ses premières armes sur les chantiers dans l’Ain. Le jeune homme fait ses études dans le génie climatique. Il a intégré la filière en apprentissage. Un choix visant à progresser plus rapidement. “L’école c’est bien, mais on apprendra jamais ce qu’on apprend sur le chantier“, résume l’apprenti. Le mode de formation est encouragé par la fédération du bâtiment, mais aussi par l’Etat qui a mis en place une mesure exceptionnelle : 5 000 à 8 000 euros d’aides sont octroyées aux entreprises qui recrutent un apprenti.

Pour la société dans laquelle travaille Nathan, c’est un soulagement. Le gérant n’était pas sûr de pouvoir recruter des apprentis avec la crise sanitaire. “On a pris la décision de prendre un apprenti supplémentaire. Si il n’y avait pas cette aide, on ne l’aurait pas fait“, explique-t-il. Selon la fédération du bâtiment Auvergne-Rhône-Alpes, 1 400 postes d’apprenti sont toujours à pourvoir dans la région.

Le JT

Les autres sujets du JT


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page