Crypto

Ubisoft la tête dans la blockchain, par procuration, avec Nine Chronicles

Le géant français du jeu vidéo poursuit son exploration du gaming décentralisé et de la blockchain. Aux côtés de l’accélérateur Hashed, Ubisoft conseillera et accompagnera le lancement du jeu Nine Chronicles.

 

Editeur de la série à succès Assassin’s Creed, Ubisoft n’est pas à proprement parler un acteur de l’écosystème blockchain de l’univers du gaming. Le premier studio de jeu vidéo français ne s’en intéresse pas moins à ces technologies.

Ubisoft en fait une fois encore la démonstration en annonçant un partenariat avec un éditeur spécialisé du gaming blockchain, Planetarium. Ce dernier prépare le lancement d’un jeu vidéo multi-joueurs ou MMORPG : Nine Chronicles.

Planetarium, un ex de l’accélérateur Entrepreneurs Lab d’Ubisoft

L’éditeur français, aux côtés du fonds d’investissement blockchain et crypto Hashed, conseillera ainsi Planetarium dont la sortie de son RPG est prévu pour cette année. Les deux partenaires accompagneront la startup, notamment dans le développement de son modèle économique et la gestion de son mainnet.

La participation d’Ubisoft à ce projet peut s’expliquer par des liens antérieurs avec Planetarium. Le groupe français de jeu vidéo a en effet accueilli la startup au sein de son accélérateur, l’Entrepreneurs Lab. En octobre, cet incubateur intégrait d’ailleurs 8 startups blockchain.

En contribuant au développement de Nine Chronicles, Ubisoft poursuit en outre sa montée en compétences dans l’univers blockchain et son économie.

Ubisoft est toujours à la recherche de nouvelles idées pour donner du pouvoir aux joueurs, et Planetarium ouvre la voie à une plus grande liberté créative pour la communauté,” souligne son directeur blockchain, Nicolas Pouard.

Une « économie ouverte » pour les joueurs

Le modèle open-source associé à une économie ouverte créera de nouvelles possibilités intéressantes pour les joueurs, et nous sommes impatients de voir où cette voie nous mènera,” poursuit-il.

Nine Chronicles se distingue en effet du jeu vidéo traditionnel tel qu’il est monétisé par les éditeurs. Le jeu de rôle en ligne est basé sur un modèle décentralisé. Son créateur ne maîtrise pas tout son univers ni son infrastructure. Une API ouverte permet, par exemple, aux joueurs de créer du contenu pour le jeu et des marketplaces pour sa vente.

Le rôle d’Ubisoft dans ce marché du gaming blockchain se cantonne à ce jour à du conseil via son incubateur de startups et à des initiatives à but non lucratif. En juin, l’éditeur réitérait par exemple une opération caritative pour le compte de l’Unicef.

Via la blockchain Ethereum, Ubisoft a mis en vente 55 collectibles Lapin Crétin sous forme de tokens NFT (ERC 721). Les fonds récoltés grâce à la vente des Rabbids Tokens vont directement à l’Unicef. La particularité de ces actifs numériques est de ne pouvoir être ni conservés ni revendus. Il s’agit en effet de tokens dits « always claimable ».


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer