Sports

A Chelsea, Giroud ne s’arrête plus

Unique buteur du match de la 36e journée de Premier League entre Chelsea et Norwich (1-0), Olivier Giroud a encore marqué des points ce mardi.

Trois jours après son naufrage devant Sheffield United (3-0), Chelsea a renoué avec la gagne en dominant Norwich à Stamford Bridge, ce mardi soir, dans le cadre de la 36e levée de Premier League. Un succès important, qui garantit aux Blues leur place sur le podium de l’élite anglaise (donc leur billet pour la prochaine Ligue des champions, réservée aux quatre premiers du classement seulement) à l’issue de la journée en cours. Ce alors que Leicester et Manchester United demeurent très menaçants.

Pour se donner un peu d’air et prendre provisoirement quatre longueurs d’avance sur ses deux concurrents susmentionnés, le club londonien s’en est remis à son buteur français Olivier Giroud – 14 juillet oblige sans doute. Pas de feu d’artifice dans cette rencontre sans grand relief mais une belle tête plongeante décochée à bout portant et à la retombée d’un centre de Pulisic dans le temps additionnel de la première période (45e+3). Voilà qui a suffi pour faire la différence face à une lanterne rouge d’ores et déjà reléguée à l’échelon inférieur.

5 buts en 6 titularisations

Boudé par son entraîneur Frank Lampard lors de la première partie de saison, l’ancien Montpelliérain confirme là sa superbe dynamique. Avec un quatrième but à son actif en Premier League depuis le restart le 21 juin. Plus significatif encore, l’international tricolore a trouvé la faille cinq fois lors de ses six dernières titularisations avec les Blues. De quoi amplement justifier sa récente prolongation de contrat…

Lire aussi:
Klopp et Mourinho remontés, Guardiola veut des excuses
La Premier League totalement relancée !
Grosse déception pour Man Utd

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/12

    Harald Schumacher (Allemagne)

    Un vrai mur mais pas dans le bon sens du terme…

  • 2/12

    Gerardo Bedoya (Colombie)

    Le champion du monde… des cartons rouges.

  • 3/12

    Sergio Ramos (Espagne)

    Plus accrocheur, tu meurs…

  • 4/12

    Marco Materazzi (Italie)

    Pas ça Zinedine…

  • 5/12

    Andoni Goikoetxea (Espagne)

    Le pire cauchemar de Maradona.

  • 6/12

    Vinnie Jones (pays de Galles)

    Toujours le geste (brutal) joint à la parole (fleurie).

  • 7/12

    Nigel De Jong (Pays-Bas)

    Tel Attila, là où il passe…

  • 8/12

    Joey Barton (Angleterre)

    L’incarnation même du bad boy, l’accent en prime.

  • 9/12

    Felipe Melo (Brésil)

    Plus capoeira que samba… Mais sans l’esquive !

  • 10/12

    Luis Suarez (Uruguay)

    Un buteur aux dents longues.

  • 11/12

    Eric Cantona (France)

    Amis poètes, bonsoir…

  • 12/12

    Le banc des suppléants

    Kahn, Pepe, Di Meco, Gattuso, Van Bommel, Keane, Diego Costa… Vous avez dit teigneux ?



Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page