Sports

Lopez finit 5e aux dépens de Benchetrit

Lors d’un match sans enjeu, si ce n’est le spectacle, Feliciano Lopez s’est imposé face à Elliot Benchetrit grâce à sa première balle et une meilleure maîtrise des moments décisifs dans l’Ultimate Tennis Showdown, samedi soir.

Œil pour œil, dent pour dent. Au cours du premier quart-temps, Feliciano Lopez et Elliot Benchetrit se sont rendus coup pour coup. A 9-8 en sa faveur, « El Torero » a claqué un ace en utilisant sa carte « le coup gagnant vaut 3 points ». Résultat : 12-8. Dès le point suivant, « The Underdog » lui a retourné la politesse. Un ace qui compte triple, 12-11. Mais dans la dernière minute, l’expérience a parlé. Grâce à deux retours épastrouillants, l’Espagnol de 38 ans a creusé l’écart pour finalement s’imposer 16-13. En début de deuxième manche, Benchetrit a pris les devants. A 5-3 en sa faveur, il aurait même pu avoir un matelas confortable grâce à la carte « le coup gagnant vaut 3 points ». Malheureusement pour lui, la volée-amortie est restée dans le filet. Comme dans l’acte précédent, il a ensuite fait jeu égal avec Lopez. Jusque dans les derniers instants. A partir de 10-10, le gaucher a empoché quatre des cinq derniers échanges. 15-11.

L’HISTOIRE SE RÉPÈTE

« Il y a deux types de comique : le comique de répétition, et le comique de répétition », dit une citation dont l’auteur échappe à notre mémoire. A la fin tu troisième round, le Français a préféré en rigoler, mais l’histoire s’est répétée. Encore. Après avoir joué des coudes avec Lopez, il a cédé à l’ultime seconde. Alors que le score était de 13-13 juste avant le buzzer, « El Torero » a claqué un ace pour sortir vainqueur de la corrida. Trois « sets » à rien, la rencontre était pliée. Pour l’honneur, face à un adversaire un tantinet moins impliqué, Benchetrit a décroché le dernier quart-temps 15-10. Appelé, à l’origine, comme remplaçant de Dominic Thiem, le Tricolore termine 6eme avec un bilan de 3 victoires et 3 défaites. Juste derrière son opposant du jour et ses 4 succès en 9 rencontres.

Plus tôt dans la journée, dans des matches sans grand enjeu également, l’Allemand Dustin Brown avait fait le nécessaire pour abandonner sa lanterne rouge à Benoît Paire, tombeur alors de l’Australien Alexei Popyrin en cinq actes (21-10, 13-19, 15-17, 18-11, 4-2) – sa deuxième victoire sur l’ensemble de l’UTS. Corentin Moutet avait lui bataillé pour venir à bout du jeune Danois Holger Rune, en cinq manches également (13-12, 17-12, 8-20, 7-15, 3-2).




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page