People

Michaël Youn et Isabelle Funaro : “Pas super classe au moment de la séparation”


Depuis plusieurs semaines, Michaël Youn a entamé la promotion de son nouveau film, Divorce Club. Il raconte l’histoire de Ben, qui découvre que sa femme le trompe et forme un groupe de quatre divorcés avec des amis célibataires. Ce scénario a été écrit alors que Michaël Youn et Isabelle Funaro, mannequin et mère de sa fille Seven, étaient en pleine séparation. Depuis, ils se sont rabibochés et ont même accueilli un petit garçon prénommé Stellar (tout juste 1 an), en juillet dernier.

Dans les pages de Gala, paru le 9 juillet 2020, l’humoriste et réalisateur s’est confié sur cette brève séparation avec Isabelle Funaro. “Attention à tout ce que vous pouvez dire quand vous vous séparez ! Parce que, parfois, le destin vient avec sa baguette magique. Cupidon revient avec son arc, et il y a des coups de couteau qu’on a donnés ou reçus, des blessures difficiles à refermer. Pardonner, ou se faire pardonner, est deux fois plus difficile quand on n’a pas été super classe au moment de la séparation, prévient-il, d’après son expérience personnelle.

Aujourd’hui, Michaël Youn et sa compagne ont réussi à apaiser leurs relations. “Avec Isabelle, on a beaucoup travaillé, parlé, communiqué. C’est dur d’ailleurs. Au bout de dix ans de vie commune, on se dit des choses crues sur ce qui marche et ce qui ne marche plus. Quand on est longtemps ensemble, avec des métiers comme les nôtres où une exubérance est de mise, ce n’est pas simple, mais il faut en passer par là. Donc oui, nous avons beaucoup travaillé“, ajoute le père de famille.

Michaël Youn a réussi à entreprendre un grand travail sur lui-même, grâce à la thérapie. “Mon père était psy… Ne dit-on pas que les cordonniers sont les plus mal chaussés ? J’ai longtemps refusé et puis, un jour, j’y suis venu. La thérapie, il faut avoir envie“, a-t-il estimé.

Retrouvez l’interview de Michaël Youn en intégralité dans le dernier numéro de Gala.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer