People

Obsèques d’Hermine de Clermont-Tonnerre : ses enfants Allegra et Calixte dignes


Après plusieurs semaines de coma, dû à un dramatique accident de moto survenu à Paris en juin 2020, la princesse Hermine de Clermont-Tonnerre a rendu l’âme le 3 juillet. Le maigre et faux-espoir de sa famille, quand elle avait ouvert les yeux quelques instants à l’hôpital, a été déçu… Ses obsèques se sont tenues le 9 juillet, dans la capitale.

C’est aux alentours de 10h que les proches et amis d’Hermine de Clermont-Tonnerre se sont réunis pour saluer sa mémoire. Une cérémonie religieuse – la famille de la défunte, du côté de son père, est de longue date liée à l’histoire catholique et aux papes de Rome – a été organisée en petit comité à l’église Saint-Pierre de Montmartre, dans le 18e arrondissement. Un quartier où la défunte avait longtemps habité, le député et conseiller de Paris du 18e, Pierre-Yves Bournazel, lui a d’ailleurs rendu hommage à l’annonce de son décès.

En raison de l’épidémie de coronavirus, une centaine de personnes seulement ont pu prendre place à l’intérieur, uniquement sur invitation nominative. Un cercle se restreignant ainsi à la famille et aux amis proches. Le grand public souhaitant assister aux obsèques de l’ancienne candidate de La Ferme Célébrités et Fear Factor était invité à respecter les règles sanitaires en cas de rassemblement devant l’église.

On a pu voir les enfants de la défunte, Allegra (née en 2003), en robe noire, et son frère Calixte (né en 2005), en costume sombre. Tous deux marchaient au côté de leur père, Alastair Cuddeford, dont Hermine s’était séparée en 2009.

L’inhumation de Marie-Hermine Antoinette de Clermont-Tonnerre, son nom complet, s’est ensuite faite au cimetière de Montparnasse dans le 14e arrondissement, fermé le temps de la cérémonie. La défunte a ainsi rejoint le caveau familial de la lignée des Clermont-Tonnerre où repose son père, Charles Henri, 11e duc de Clermont-Tonnerre, mort en 1999, ainsi que ses grands-parents.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page