Auto-Moto

Nouvelle Cupra el-Born (2021) : Seat se fait court-circuiter


Nouvelle Cupra el-Born (2021) – Coup de tonnerre au sein du groupe Volkswagen, et plus particulièrement de l’autre côté des Pyrénées. Seat se voit finalement privée d’une compacte électrique dans sa gamme, au profit de Cupra, son label hautes performances.

En mars 2019, le concept-car Seat el-Born annonçait fièrement, au salon de Genève, l’arrivée prochaine d’un tout nouveau modèle 100% électrique, pour suppléer la citadine Mii electric, seule représentante au catalogue espagnol. Mais voilà qu’en ce bel été 2020 on apprend que le modèle qui prétendait inonder le marché n’aura droit qu’au sceau Cupra, aux ambitions plus confidentielles.

La Seat el-Born au placard

Seat n’aura donc pas droit à son clone de la Volkswagen ID.3, pour d’obscurs raisons de politique interne au groupe allemand. Il semblerait que la firme de Wolfsburg ait privilégié l’exclusivité de ce modèle sous son nom, tant l’enjeu de conversion aux énergies vertueuses sont cruciaux pour tourner définitivement le dos au scandale du Dieselgate. Volkswagen aura probablement vu d’un mauvais oeil la concurrence d’une Seat el-Born, logiquement établie un cran en dessous de son ID.3 en termes de prix.

Au dernier moment, la Seat el-Born est donc priée d’enfiler une tenue sportive, plutôt contre-nature. Si les designers maison ont légèrement revu leur copie pour viriliser l’engin, son profil de monospace n’est pas certain de faire l’unanimité auprès de la clientèle visée, qui doit déjà se contenter d’une majorité de SUV, chez Cupra, à défaut de silhouettes véritablement sportives.

Des performances équivalente à une ID.3 ?

Pour l’heure, on ne sait que peu de choses au sujet de la Cupra el-Born. Mais la lecture de sa maigre fiche technique ne semble pas la différencier outre-mesure de la plus musclée des ID.3 de Volkswagen. Comme cette dernière, l’Espagnole bénéficie d’une batterie d’une capacité de 82 kWh, dont 77 utiles, qui lui assurera jusqu’à 500 km d’autonomie. Aucune information n’a filtré s’agissant de la puissance du moteur, mais sa capacité d’accélération nous fait craindre le recourt à une mécanique identique à celle de l’ID.3 Pro S, version la plus dynamique du modèle VW. Cette dernière exécute le 0 à 100 km/h en 5,5 s quand la Cupra el-Born dévoile uniquement sa performance de 0 à 50 km/h : 2,9 s.

Un châssis spécifique

On reste donc sur notre faim, côté chronos, avant d’en savoir davantage dans les prochains mois, lors de la révélation des caractéristiques complètes. A contrario, Cupra promet une suspension pilotée DCC Sport (Dynamic Chassis Control Sport) développée exclusivement pour l’el-Born, sur la base de la plateforme MEB, associée à une hauteur de conduite sportive. Sur le plan de la capacité de recharge rapide, 30 minutes suffiront pour que la Cupra el-Born puisse reprendre la route pour au moins 260 km.

Un plus grand SUV électrique programmé

Le lancement de la Cupra el-Born est prévu dans le courant de l’année 2021, sans qu’on puisse évaluer pour le moment son tarif. Sa production s’effectuera dans l’usine de Zwickau, en Allemagne, sur la même chaîne de production dévolue à la Volkswagen ID.3. Enfin, avec la révélation surprise de ce modèle 100% électrique badgé Cupra, on pouvait craindre la remise en question du Tavascan, révélé l’an dernier sous la forme d’un concept-car. Mais la voix officielle nous rassure quant à la pérennité de ce projet recourant aussi à une batterie.

L’actualité de Seat et Cupra :

Cupra Ateca restylé : infos et photos officielles

Cupra Formentor (2020) : découvrez le SUV sportif en VIDEO

Seat Ateca restylé (2020) : découvrez-le en VIDEO


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page