Politiques

“Les actions climatiques de la France ne sont pas à la hauteur des enjeux ni des objectifs qu’elle s’est donnés”, dénonce le Haut conseil pour le climat

Dans son rapport publié mercredi 8 juillet, le HCC regrette que les plans de soutien du gouvernement aux secteurs automobile et aérien soient “sans conditionnalité ferme concernant leur évolution vers une trajectoire compatible avec les objectifs nationaux”.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

“Les actions climatiques de la France ne sont pas à la hauteur des enjeux ni des objectifs qu’elle s’est donnés”, pointe le Haut conseil pour le climat (HCC), dans son second rapport annuel sur la neutralité carbone publié mercredi 8 juillet et que franceinfo a pu consulter. Les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 0,9% en 2019, mais cette réduction est “trop lente et insuffisante pour permettre d’atteindre les budgets carbone actuels et futurs”, souligne l’instance consultative indépendante. La baisse est similaire aux trois années précédentes et “très loin des -3% attendus à partir de 2025.

Dans le détail, quatre secteurs sont responsables de 86% des émissions de gaz à effet de serre avec, en première ligne, le transport (30%), seul secteur dont les émissions ont augmenté depuis 30 ans, puis l’agriculture, le bâtiment et l’industrie. La baisse temporaire des émissions de CO2 liée au confinement (-13 % entre janvier et mai) “reste marginale”, juge le HCC.

“Il est temps de redresser le cap et de relancer la transition”, “le réchauffement climatique induit par les activités humaines continue de s’aggraver”, presse le Haut conseil pour le climat qui rappelle que “le premier semestre 2020 est le plus chaud jamais enregistré en France” après une année 2019 déjà été “marquée par deux vagues de chaleur et une sécheresse exceptionnelles” et qu'”à l’échelle planétaire, les années 2015-2019 ont été les cinq plus chaudes jamais enregistrées”.

Face à la crise provoquée par l’épidémie de Covid-19, “si une seule recommandation devait être conservée de ce rapport, elle serait de bannir tout soutien aux secteurs carbonés du plan de reprise et de l’orienter le plus possible sur des mesures efficaces pour la baisse des émissions de gaz à effet de serre”, recommande le Haut conseil pour le climat.

L’enjeu n’est pas d’intégrer le climat au cadre du plan de reprise, mais d’insérer le plan de reprise dans les limites du climat. Haut conseil pour le climat(rapport)

Le HCC regrette que les plans de soutien du gouvernement aux secteurs automobile et aérien soient “sans conditionnalité ferme concernant leur évolution vers une trajectoire compatible avec les objectifs nationaux”. Le Haut conseil pour le climat recommande des investissements vertueux comme la rénovation énergétique des bâtiments, qui doit être, selon lui, “massifiée”.

“L’évaluation des lois et politiques en regard du climat n’a pratiquement pas progressé”, malgré la feuille de route fixée en 2015, déplore le Haut conseil pour le climat, qui appelle à un “pilotage interministériel ferme et transversal”. Si les droits à polluer ont été respectés cette année, c’est parce l’objectif était “très peu ambitieux”, considère le HCC dans son rapport.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page