Sports

Arsenal rate la marche

Mardi soir, Arsenal a laissé filer une vraie opportunité de se replacer dans le sprint de fin de saison.

Au moment de retrouver son Emirates Stadium ce mardi, à l’occasion de la 34e journée de Premier League, Arsenal restait sur une série prometteuse de quatre succès de rang toutes compétitions confondues. Face à Leicester City, 4e du classement après la victoire de Chelsea sur le terrain de Crystal Palace (2-3) un peu plus tôt dans la soirée, les Gunners avaient donc un bon coup à jouer dans l’optique d’une qualification européenne. Trois nouveaux points auraient même pu relancer la troupe de Mikel Arteta parmi les prétendants à la Ligue des champions.

Nketiah, le rouge qui change tout

Et longtemps, les Londoniens ont mené face aux Foxes, grâce à un but de Pierre-Emerick Aubameyang (21e), mais ils ont finalement été contraints de partager les points (1-1). Car à la 73e minute, le jeune Edward Nketiah a été expulsé, et le buteur adverse Jamie Vardy, a ensuite su profiter de la supériorité numérique des siens pour égaliser (84e).

Les Gunners à neuf points du Big Four

Au classement, la formation de Brendan Rodgers limite donc la casse, même si les Blues de Frank Lampard lui sont passés devant. Elle conserve néanmoins quatre longueurs d’avance sur Manchester United (5e), qui a rendez-vous sur la pelouse d’Aston Villa jeudi soir. De son côté, Arsenal reste cantonné à neuf unités du Big Four.

Lire aussi :

La 34e journée
Le classement de Premier League
Lacazette de plus en plus haut !

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/10

    50 – Samuel Eto’o

    Samuel Eto’o a presque tout gagné. Formé au Real, il a surtout brillé à Barcelone. Le Camerounais a remporté la Ligue des champions ou encore la CAN.

  • 2/10

    49 – Frank Rijkaard

    Le milieu de terrain néerlandais a marqué la fin des années 80 avec l’AC Milan ou la sélection des Pays-Bas. Avec les Gullit et Van Basten, il imposait une puissance de feu.

  • 3/10

    48 – Lilian Thuram

    Bien entendu, la trace laissée par Lilian Thuram dépasse largement le cadre de cette demi-finale de Coupe du monde en 98. Mais elle est indissociable de son parcours dans l’axe et surtout en tant que latéral.

  • 4/10

    47 – Rivaldo

    Ballon d’or en 1999, Rivaldo a marqué son temps lors de son passage à Barcelone. Il a également remporté la Ligue des champions avec l’AC Milan et la Coupe du monde avec le Brésil en 2002.

  • 5/10

    46 – Paul Breitner

    Le milieu de terrain allemand est l’un des premiers à avoir découvert l’Europe via le football. Passé du Bayern au Real Madrid en 1974, il reviendra ensuite en Bavière pour former un duo avec Rummenigge.

  • 6/10

    45 – Dino Zoff

    Gardien de légende, Dino Zoff a marqué son temps. Capitaine de l’équipe d’Italie championne du monde en 1982 en Espagne,

  • 7/10

    44 – Carlos Alberto

    Considéré comme un des meilleurs défenseurs de tous les temps, Carlos Alberto évoluait dans l’axe ou sur un côté. Capitaine de l’équipe du Brésil championne du monde en 1970, il avait marqué en finale. Il a terminé sa carrière au New York Cosmos.

  • 8/10

    43 – Roberto Carlos

    Véritable star du Real Madrid et de la sélection brésilienne, Roberto Carlos est connu pour ses déboulés sur le flanc gauche et pour sa frappe surpuissante, notamment sur coup franc.

  • 9/10

    42 – Andrea Pirlo

    Génial milieu de terrain, Andrea Pirlo a brillé avec la sélection italienne, la Juventus et surtout l’AC Milan dont il est un des symboles. Vrai relayeur, il avait le don de bonifier le jeu de son équipe.

  • 10/10

    41 – Giuseppe Meazza

    Attaquant vedette et double champion du monde avec l’Italie (une fois en tant que capitaine), il a marqué son temps avec l’Inter Milan dont le stade porte aujourd’hui son nom. Meazza reste dans le top 5 des meilleurs buteurs de la Serie A.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page