People

Roselyne Bachelot ministre de la Culture : Que sait-on de sa vie intime ?


Après huit années pendant lesquelles elle avait opéré avec succès sa reconversion dans les médias, Roselyne Bachelot est donc de retour aux affaires. Un come-back inespéré qu’elle doit notamment à sa réhabilitation autour du sujet des stocks de masques de l’État… Que sait-on de la nouvelle ministre de la Culture, qui a pris la place de Franck Riester ?

À 73 ans, Roselyne Bachelot ne compte décidément pas prendre sa retraite. Devenue chroniqueuse télé et radio tout en continuant de publier des ouvrages, elle a donc accepté le poste de ministre de la Culture. Une lourde tâche à un moment où les artistes se sentent abandonnés à cause de la crise économique liée à la gestion du coronavirus. Mais cette grande fan d’opéra n’a pas peur de mettre les mains dans le cambouis. Évoquant “une opportunité incroyable“, elle a clamé que “la culture, c’est vraiment quelque chose qui peut nous réunir, qui peut donner du sens dans une société qui cherche sa route” pour justifier sa décision de revenir en politique. Et, surtout, elle a le temps de s’y consacrer pleinement sans le stress de devoir jongler avec sa vie de famille…

En effet, Roselyne Bachelot semble traverser la vie en solo depuis plusieurs années. Elle a divorcé en 1998 de son mari Jacques Bachelot. Le couple, qui s’était dit oui en 1968 à Les Ponts-de-Cé dans le Maine-et-Loire (Pays de la Loire), avait acté sa séparation en 1995 avant que la justice n’officialise le divorce trois ans plus tard. Depuis, elle a gardé le nom de son ancien époux pour sa carrière médiatique, mais, sur les papiers officiels, elle a aussi accolé son nom de naissance : Narquin.

Avec Jacques Bachelot, la désormais ex-pensionnaire des Grosses Têtes sur RTL a eu un fils, Pierre, né en 1969. Un fils qui avait très mal vécu les débuts tonitruants de sa maman en politique, notamment à l’époque de son combat – bien seule dans les rangs de la droite – sur le PACS. “Il a souffert du regard que les autres posaient sur nous. Il a été martyrisé à l’école, à travers des propos et des gestes. Nous avons été obligés de le retirer d’une école à cause d’un professeur qui le battait parce que c’était mon fils“, avait-elle confié en 2019 à Télé Loisirs. Un fils qui a tout de même travaillé avec elle comme assistant parlementaire à partir des années 1990.

Pour rappel, Roselyne Bachelot connaît bien les arcanes du pouvoir puisque cette ancienne pharmacienne a été ministre de l’Écologie, de la Santé et des Sports ainsi que des Solidarités et de la Cohésion sociale.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page