Sports

Leonardo recadre Juninho et l’OL

La Ligue 1 a beau faire relâche, ça n’empêche pas quelques échanges d’amabilités entre clubs. Le Paris Saint-Germain n’a pas du tout apprécié la récente sortie médiatique du Lyonnais Juninho Pernambucano, et s’est bien chargé de le faire savoir, par la voix de son directeur sportif.

Le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais ne sont pas vraiment des rivaux. Il n’y a aucune animosité particulière entre supporters des deux clubs, tout juste les Gones espèrent-ils réussir, à terme, à faire un peu d’ombre au club de la capitale, malgré des moyens diamétralement opposés. Ainsi, l’ambitieux Jean-Michel Aulas, qui n’a pas perdu le goût de la gagne même si son dernier titre de champion de France remonte à 2008, ne serait sans doute pas malheureux si les Qatariens tournaient le dos aux Rouge et Bleu.

Neymar le mercenaire

L’équité budgétaire ne serait ainsi plus défavorable aux rhodaniens, et cela leur offrirait sans doute de meilleures chances d’aller chercher une nouvelle couronne nationale. Toujours est-il que QSI est là, et bien là, et continue de dépenser sans compter pour bâtir une équipe de rêve dans la capitale. Une équipe qui manque peut-être de joueurs véritablement attachés à ces couleurs, à l’image d’un Neymar, qui avait tout tenté pour repartir au FC Barcelone l’été dernier. Ce que n’a pas manqué de souligner Juninho Pernambucano dans une entrevue accordée au Guardian.

Stupeur et incompréhension au PSG

Et ça n’a pas plu du tout, dans l’entourage du PSG. Ainsi, pour répondre au directeur sportif de l’OL, c’est celui des champions de France qui s’y colle. «Je ne comprends pas pourquoi Aulas parle autant du PSG. Et Juninho, maintenant, parle de Paris et de Neymar. Ça serait mieux de parler de leur club. Nous, on ne parle pas de la situation de l’OL et je demande à l’OL de ne pas parler de nos joueurs et de notre club», a expliqué, sur RMC Sport, le champion du monde 1994 avec la Seleçao. A bon entendeur…

Le précédent Nasser-Aulas

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que les Parisiens reprochent aux Lyonnais d’avoir la langue un peu trop pendue les concernant. Il y a quelques années, Nasser Al-Khelaïfi lui-même avait souhaité remettre Jean-Michel Aulas à sa place«Le PSG ne critique jamais les autres clubs, les autres clubs non plus. Seul vous, vous permettez cette attitude. Laissez-nous faire avancer le PSG comme on le souhaite», avait notamment lancé le Qatari à l’attention d’un JMA bien trop prompt à parler du club de la capitale, et à le critiquer.

Lire aussi :Choupo-Moting, des insultes qui ont fait très mal
La confession de Bartomeu sur Neymar
Coupet flingue l’OL et Aulas

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/10

    50 – Samuel Eto’o

    Samuel Eto’o a presque tout gagné. Formé au Real, il a surtout brillé à Barcelone. Le Camerounais a remporté la Ligue des champions ou encore la CAN.

  • 2/10

    49 – Frank Rijkaard

    Le milieu de terrain néerlandais a marqué la fin des années 80 avec l’AC Milan ou la sélection des Pays-Bas. Avec les Gullit et Van Basten, il imposait une puissance de feu.

  • 3/10

    48 – Lilian Thuram

    Bien entendu, la trace laissée par Lilian Thuram dépasse largement le cadre de cette demi-finale de Coupe du monde en 98. Mais elle est indissociable de son parcours dans l’axe et surtout en tant que latéral.

  • 4/10

    47 – Rivaldo

    Ballon d’or en 1999, Rivaldo a marqué son temps lors de son passage à Barcelone. Il a également remporté la Ligue des champions avec l’AC Milan et la Coupe du monde avec le Brésil en 2002.

  • 5/10

    46 – Paul Breitner

    Le milieu de terrain allemand est l’un des premiers à avoir découvert l’Europe via le football. Passé du Bayern au Real Madrid en 1974, il reviendra ensuite en Bavière pour former un duo avec Rummenigge.

  • 6/10

    45 – Dino Zoff

    Gardien de légende, Dino Zoff a marqué son temps. Capitaine de l’équipe d’Italie championne du monde en 1982 en Espagne,

  • 7/10

    44 – Carlos Alberto

    Considéré comme un des meilleurs défenseurs de tous les temps, Carlos Alberto évoluait dans l’axe ou sur un côté. Capitaine de l’équipe du Brésil championne du monde en 1970, il avait marqué en finale. Il a terminé sa carrière au New York Cosmos.

  • 8/10

    43 – Roberto Carlos

    Véritable star du Real Madrid et de la sélection brésilienne, Roberto Carlos est connu pour ses déboulés sur le flanc gauche et pour sa frappe surpuissante, notamment sur coup franc.

  • 9/10

    42 – Andrea Pirlo

    Génial milieu de terrain, Andrea Pirlo a brillé avec la sélection italienne, la Juventus et surtout l’AC Milan dont il est un des symboles. Vrai relayeur, il avait le don de bonifier le jeu de son équipe.

  • 10/10

    41 – Giuseppe Meazza

    Attaquant vedette et double champion du monde avec l’Italie (une fois en tant que capitaine), il a marqué son temps avec l’Inter Milan dont le stade porte aujourd’hui son nom. Meazza reste dans le top 5 des meilleurs buteurs de la Serie A.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page