Sports

La Juventus explose à Milan

C’est un véritable coup de tonnerre qui résonne encore dans toute l’Italie… Mardi soir, à l’occasion de la 31e journée du championnat, la Juventus a perdu pied à San Siro, contre un AC Milan qui était pourtant mené de deux buts (4-2).

Que s’est-il donc passé mardi soir, en Lombardie, à l’occasion de la 31e levée du championnat d’Italie ? Les joueurs de la Juventus sont-ils arrivés trop confiants à San Siro, un peu trop relâchés après avoir appris la défaite de leur poursuivant direct, la Lazio de Rome, à Lecce ? Toujours est-il que les champions en titre ont subi une petite humiliation dans l’antre de l’AC Milan (4-2).

Milan faisait pourtant peur

Un résultat d’autant plus incroyable que les visiteurs n’avaient encaissé que deux buts toutes compétitions confondues depuis le retour des compétitions domestiques au calendrier, soit sur un total de sept rencontres disputées. Pour ajouter à cela, les Turinois connaissaient bien la valeur de ces Milanais, très accrocheurs en demi-finale retour de la Coupe d’Italie le 12 juin dernier, à l’Allianz Stadium (0-0), et également lancés sur une série de cinq matches sans mordre la poussière.

Le but fantastique de Rabiot

Et la Vieille Dame menait aussi de deux buts peu avant l’heure de jeu, grâce à une première réalisation incroyable signée Adrien Rabiot (0-1, 47e), et à une nouvelle banderille plantée par l’inoxydable Cristiano Ronaldo (0-2, 53e). Et puis le monument s’est morcelé, s’est fissuré, puis s’est effondré… En moins de vingt minutes, les Rossoneri ont envoyé à quatre reprises le ballon dans les filets du pauvre Wojciech Szczesny. Zlatan Ibrahimovic sur penalty (1-2, 62e), puis Franck Kessié sur un service du vétéran suédois dans la foulée (2-2, 63e), ont commencé à donner des maux de tête à Maurizio Sarri.

La Juve garde sept points d’avance en tête

Ensuite, l’ancien attaquant du Losc, Rafael Leao, a donné l’avantage aux locaux (3-2, 67e), laissant le soin à Ante Rebic de porter l’estocade (4-2, 80e). Un match fou qui n’a, pour ce qui concerne la Juventus, pas trop d’incidence au classement puisque les Piémontais conservent un matelas de sept points d’avance. En revanche, l’AC Milan fait provisoirement la course en tête dans l’optique d’une qualification en Ligue Europa, et met donc la pression sur l’AS Rome et le SSC Naples.

Lire aussi :

Un défenseur de la Lazio exclu pour… une morsure (vidéo)
La 31e journée de Serie A
Le classement

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/10

    50 – Samuel Eto’o

    Samuel Eto’o a presque tout gagné. Formé au Real, il a surtout brillé à Barcelone. Le Camerounais a remporté la Ligue des champions ou encore la CAN.

  • 2/10

    49 – Frank Rijkaard

    Le milieu de terrain néerlandais a marqué la fin des années 80 avec l’AC Milan ou la sélection des Pays-Bas. Avec les Gullit et Van Basten, il imposait une puissance de feu.

  • 3/10

    48 – Lilian Thuram

    Bien entendu, la trace laissée par Lilian Thuram dépasse largement le cadre de cette demi-finale de Coupe du monde en 98. Mais elle est indissociable de son parcours dans l’axe et surtout en tant que latéral.

  • 4/10

    47 – Rivaldo

    Ballon d’or en 1999, Rivaldo a marqué son temps lors de son passage à Barcelone. Il a également remporté la Ligue des champions avec l’AC Milan et la Coupe du monde avec le Brésil en 2002.

  • 5/10

    46 – Paul Breitner

    Le milieu de terrain allemand est l’un des premiers à avoir découvert l’Europe via le football. Passé du Bayern au Real Madrid en 1974, il reviendra ensuite en Bavière pour former un duo avec Rummenigge.

  • 6/10

    45 – Dino Zoff

    Gardien de légende, Dino Zoff a marqué son temps. Capitaine de l’équipe d’Italie championne du monde en 1982 en Espagne,

  • 7/10

    44 – Carlos Alberto

    Considéré comme un des meilleurs défenseurs de tous les temps, Carlos Alberto évoluait dans l’axe ou sur un côté. Capitaine de l’équipe du Brésil championne du monde en 1970, il avait marqué en finale. Il a terminé sa carrière au New York Cosmos.

  • 8/10

    43 – Roberto Carlos

    Véritable star du Real Madrid et de la sélection brésilienne, Roberto Carlos est connu pour ses déboulés sur le flanc gauche et pour sa frappe surpuissante, notamment sur coup franc.

  • 9/10

    42 – Andrea Pirlo

    Génial milieu de terrain, Andrea Pirlo a brillé avec la sélection italienne, la Juventus et surtout l’AC Milan dont il est un des symboles. Vrai relayeur, il avait le don de bonifier le jeu de son équipe.

  • 10/10

    41 – Giuseppe Meazza

    Attaquant vedette et double champion du monde avec l’Italie (une fois en tant que capitaine), il a marqué son temps avec l’Inter Milan dont le stade porte aujourd’hui son nom. Meazza reste dans le top 5 des meilleurs buteurs de la Serie A.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page