Auto-Moto

Marty, la DeLorean autonome capable de drifter

Vous connaissez sans aucun doute la DeLorean DMC-12 pour son rôle de premier plan dans la saga Retour vers le futur, incarnant justement la vision de l’automobile de demain, avec son style très osé pour l’époque et ses matériaux, choisis pour accroître sa longévité, au contraire de la tendance de l’époque. Si elle pourrait maintenant faire partie du passé, près de 40 ans après son lancement, des étudiants de l’université de Stanford ont toutefois trouvé un moyen insolite de la remettre dans l’air du temps et de lui rendre sa philosophie de voiture futuriste. Et pour cause, ces derniers ont décidé de transformer l’auto en un engin électrique et autonome en lui greffant un tout nouveau châssis.

Baptisée Marty (acronyme de Multiple Actuator Research Test bed for Yaw), en hommage au personnage principal incarné par Michaël J. Fox, cette DMC-12 possède également une petite particularité. Et pour cause, elle est capable de s’adonner à des séances de drifts, et ce, sans aucune intervention du conducteur. Bien sûr, le but de cette expérience est avant tout de prouver que les voitures autonomes et électriques peuvent aussi être amusantes, mais elle a également permis de développer un système capable de stabiliser la voiture dans des conditions difficiles. Selon l’un des ingénieurs impliqués dans le projet, relayé par nos confrères de l’Argus « nous essayons de développer des véhicules autonomes qui peuvent effectuer des manoeuvres d’urgences sur des surfaces glissantes comme la neige ou la glace ».

Un tout nouveau châssis 

Pour arriver à une telle prouesse, les étudiants de l’université située non loin de San Francisco ont offert à Marty un tout nouveau châssis, des suspensions raffermies, ainsi qu’une direction et un système de freinage électrique. Par ailleurs, deux moteurs électriques de 700 Nm de couple chacun ont été installés sur les roues arrière, tandis qu’une antenne GPS permet à la voiture de se repérer dans l’espace. C’est grâce à cette dernière, ainsi qu’à des algorithmes que l’auto a donc été en mesure d’effectuer un parcours complet en glisse, sur une piste d’un kilomètre de long. Des cônes ainsi que des bottes de paille ont notamment été installés sur le parcours, la voitures les évitant alors avec une précision déconcertante, sous la supervision de deux ingénieurs installés à bord.

On ne sait pas vous, mais de notre côté, on a hâte de voir que ce cela pourrait donner sur des futurs véhicules de série. Pourra-t-on s’attendre à l’arrivée d’un « mode drift » permettant de s’adonner à quelques glissades sur simple pression d’un bouton dans quelques années ? Pas sûr toutefois que la réglementation soit très ouverte à ce genre de pratique…

A lire également sur Auto-Moto.com :

Retour vers le futur : voici la nouvelle DeLorean DMC-12 de 2015 [PHOTOS]

Les voitures anciennes les plus appréciées sur Instagram

Volkswagen vous propose d’aider à fabriquer votre Volkswagen e-Golf


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page