Politiques

les pompiers dénoncent la gestion des secours

Ce rapport choc, qui n’aurait pas dû fuiter, est une charge qui dénonce la gestion de la crise du Covid-19. Les pompiers ont le sentiment d’avoir été mis à l’écart. Dans le viseur, entre autres, les transferts de patients en TGV : de “l’esbroufe” selon ce rapport. Le colonel Gregory Allione, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, dénonce : “Il y a des places qui ont été cherchées partout alors même que nous avions des lits de réanimation qui n’étaient pas utilisés en France : des lits de réanimation publics et des lits de réanimations privés. Pour déplacer dix patients avec un TGV et autant de caméras à l’intérieur, c’est certainement une opération de communication”.

Un rapport sévère aussi à l’encontre du 15, choisi comme seul numéro d’urgence pour les malades du Covid-19. Un numéro saturé qui selon ce rapport a abouti à des drames. Les pompiers pointent aussi des lourdeurs administratives et des rivalités entre les services de l’État. Ces derniers jours, Olivier Véran, ministre de la Santé, a de son côté appelé à une gestion moins centralisée. 


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page