Acceuil

En congé de son travail, elle est maintenant la «Lasagna Lady» qui prépare des repas gratuits pour les premiers intervenants et les amis

Jusqu’à présent, elle a fait plus de 1 275 casseroles de lasagne pour des amis, des voisins, des premiers intervenants et toute personne ayant besoin d’un bon repas frais – sans faire payer personne.

Pour Brenner, c’est un travail d’amour, et elle n’a pas l’intention de s’arrêter.

“Je savais qu’il était temps pour moi de redonner aux gens qui m’ont ouvert la voie pour avoir les 45 années de vie que j’ai eues”, a-t-elle déclaré à CNN.

Brenner, qui a déménagé à Gig Harbor, dans l’État de Washington, il y a environ six ans, a été retiré du travail dans une boutique de vêtements pour hommes après la sortie de Covid-19. Elle a rapidement réalisé qu’elle n’était pas très douée pour s’asseoir.

Elle a dit qu’elle avait décidé qu’elle voulait aider les membres âgés de sa communauté et ceux qui ne pouvaient pas sortir et magasiner pour eux-mêmes à cause de la pandémie.

Elle s’est donc inscrite pour travailler comme acheteuse pour Instacart. Elle n’a passé que deux jours à travailler avec l’application de livraison d’épicerie – mais pendant ce temps, elle a remarqué un article que ses clients demandaient sans cesse: la lasagne surgelée.

L’un de ces clients était un homme dans les années 90. Brenner a déclaré que lorsqu’elle lui avait livré des lasagnes surgelées et d’autres articles, il lui avait avoué n’avoir mangé aucun aliment frais depuis près d’un mois et demi.

Ce moment a inspiré Brenner à faire ses propres courses et à ramasser les ingrédients pour faire de sa famille une lasagne fraîche basée sur la recette de sa grand-mère.

“Les lasagnes surgelées ne sont pas un régal”, a-t-elle déclaré. “Je ne suis pas fan des lasagnes surgelées. Je suis très italien.”

Après que son plat soit sorti du four, Brenner a sauté sur Facebook pour faire ce que tant d’autres ont fait pendant la quarantaine: partager son repas maison sur les réseaux sociaux. Dans son message, Brenner a proposé de faire ses lasagnes et de les livrer gratuitement à tous ceux qui en voulaient.

Lasagne de Michelle Brenner prête à manger

Quand elle a reçu suffisamment de demandes, elle est allée au magasin et a dépensé son contrôle de stimulation de 1 200 $ sur les ingrédients et a commencé à cuisiner.

Elle a fabriqué plus de 130 lasagnes et les a distribuées gratuitement à ceux qui en avaient fait la demande.

“Le but de tout cela est de diffuser ce sentiment de communauté partout où nous le pouvons grâce au confort des lasagnes”, a-t-elle déclaré. “Donc, je ne veux pas que quiconque se sente exclu parce que la réalité est qu’il y a des gens qui ne peuvent pas se permettre un dollar.”

Une opération à une femme

Il s’agit d’une opération d’une seule femme. Brenner passe huit à 14 heures par jour à faire toute la cuisine elle-même. Elle a passé les 90 derniers jours à travailler sans congé.

“Beaucoup d’entre nous vont travailler et veulent rentrer chez eux tout de suite … et je n’ai jamais eu ce sentiment”, a-t-elle déclaré à propos de son récent travail de cuisine.

Brenner a commencé l’opération dans sa propre maison, poussant sa cuisine à sa limite et mettant en place un garde-manger sans contact dans sa cour avant.

Garde-manger Michelle Brenner installé dans sa cour avant

Récemment, elle a dit qu’elle avait eu accès gratuitement à une cuisine commerciale au Gig Harbor Sportsman’s club, lui permettant de développer ses activités.

Le processus de distribution des lasagnes a permis à Brenner de voir de première main l’impact de son travail.

Une famille, a-t-elle dit, a pleuré à son arrivée à Pâques parce que sans lasagne et autres friandises, ils lui ont dit qu’ils n’avaient pas assez d’argent pour célébrer les vacances cette année. Un autre homme que Brenner a nourri lui a dit qu’il avait récemment perdu son père et son jeune fils à Covid-19. Une femme a déclaré à Brenner qu’elle avait fait don de lasagnes aux infirmières qui prenaient soin de sa mère dans un service d’Alzheimer.

Brenner a déclaré qu’elle sentait que sa lasagne fournit plus que de la nutrition: elle crée une opportunité pour les membres de la famille de se lier.

“C’est un repas de famille, c’est le temps de s’asseoir ensemble, ça fait des souvenirs, c’est des conversations”, a-t-elle dit. “C’est quelque chose dont tu te souviendras du reste de ta vie.”

Michelle Brenner

Bien qu’elle distribue gratuitement les lasagnes, de nombreux membres de sa communauté voulaient participer. Ils ont décidé d’organiser une série de collectes de fonds en ligne pour aider Brenner à poursuivre l’opération. Au cours des neuf dernières semaines, Brenner a déclaré avoir recueilli plus de 23 000 $ pour elle – ce qui s’est traduit par 1 275 casseroles de lasagne.

Bien que Brenner ne sache pas ce qui se passera à la fin de son congé, elle a déclaré qu’elle ne prévoyait pas d’arrêter de faire des lasagnes pour les autres. Elle a qualifié l’expérience de faire des lasagnes pour sa communauté de «rêve devenu réalité».

“Les gens disent ‘êtes-vous fatigué?'”, A déclaré Brenner, “et je vais,” vous savez, je n’ai pas le temps d’y penser, j’ai des lasagnes à faire. “”


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer