People

Félicien Taris (Loft Story) très énervé : “Ça va être la guerre, ça va cogner !”


En 2002, les téléspectateurs découvraient Félicien Taris dans Loft Story, ancêtre de la télé-réalité à la française. Dix-huit ans après sa participation au jeu d’enfermement présenté à l’époque par Benjamin Castaldi, l’interprète du tube Cum-cum mania est devenu restaurateur. Et, comme il l’explique dans les pages du magazine Capital, il fait face à un petit souci depuis la réouverture de son établissement.

Propriétaire de son restaurant de tapas O’Fam situé à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Félicien Taris a souffert du confinement, comme beaucoup de ses confrères. Il s’est ainsi empressé de suivre les directives du gouvernement concernant la réouverture de son établissement. L’ancien acolyte de Marlène Duval ou encore Kamel Djibaoui dans le Loft a ouvert une terrasse temporaire afin d’accueillir ses clients dans de meilleures conditions jusqu’à minuit.

Jusque-là, tout allait bien. Sauf que mercredi 17 juin 2020, Félicien Taris a eu une mauvaise surprise. L’ancien candidat de télé-réalité originaire des Landes a reçu une amende pour tapage nocturne… à 21h14 ! De quoi mettre en rogne le restaurateur qui ne comprend pas cette situation. “Nous sortons d’une période où tout le monde applaudissait entre voisins aux balcons, et là je me fais emm… dès la réouverture de ma terrasse, s’agace-t-il. Je n’ai eu droit à aucun répit post-épidémie. Ça va être la guerre, les nouvelles terrasses à Paris, avec le bruit et les tapages nocturnes, ça va cogner !

Il faut dire que la question des terrasses risque de faire du bruit. Comme le rappellent nos confrères, la maire de Paris Anne Hidalgo envisage de prolonger cette extension au-delà du 30 septembre si “les restaurateurs jouent le jeu“, notamment en fermant à 22h, avait-elle déclaré à France Info le 18 juin.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page