Politiques

Emmanuel Macron saisit le Conseil supérieur de la magistrature après les “pressions” évoquées par l’ex-procureure en charge du dossier


Le président demande à l’instance “d’analyser si le parquet national financier a pu exercer son activité en toute sérénité, sans pression”.

D’abord passés inaperçus, les propos de l’ancienne cheffe du Parquet national financier sur les “pressions” qu’elle dit avoir subies quand elle était en charge de l’affaire Fillon, en 2017, n’en finissent plus de secouer la classe politique. Après deux jours de polémique, l’Elysée a annoncé, vendredi 19 juin, qu’Emmanuel Macron saisissait “pour avis” le Conseil supérieur de la magistrature, dont la fonction est de veiller à l’indépendance des magistrats, afin de “lever tout doute sur l’indépendance et l’impartialité de la justice dans cette affaire”.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page