Auto-Moto

24h du Mans 2020 : la liste des engagés mise à jour

62 voitures le 19 septembre à 14h30. L’Automobile club de l’ouest a dévoilé la liste mise à jour des équipages autorisés à prendre le départ de la classique, manche finale du championnat du monde d’endurance 2019-2020. L’épreuve phare a été décalée de juin à septembre en raison de la pandémie de Covid-19.

75 dossiers avaient été déposés au circuit du Mans. 72 avaient déjà été retenus en février avec 62 engagés et 10 suppléants. La grille de départ sera composée de 7 LMP1, 26 LMP2, 8 GTE Pro et 21 GTE Am. On note les forfaits des Porsche « IMSA » de l’écurie CORE et des Corvette C8R officielles en GTE Pro, déjà annoncés il y a quelques semaines. A cela s’ajoute l’abandon du projet de voiture conduite par des personnes en situation de handicap, qui bénéficiait du « Garage 56 » réservé aux projets innovants. Ceci a poussé les organisateurs à promouvoir quelques équipes placées sur liste d’attente parmi les voitures au départ : ByKolles est ainsi repêché pour cette 88e édition tandis que High Class ou IDEC alignent une deuxième Oreca en LMP2.

En LMP1, on retrouve sans surprise les deux Toyota « usine » qui avaient réalisé le doublé l’an dernier (seul Fernando Alonso a laissé sa place à Brendon Hartley). Pour la dernière course de l’écurie Rebellion, deux Oreca-Gibson sont engagées, soit une de plus que sur les autres manches du championnat : le second trio sera mené par l’expérimenté Romain Dumas, double vainqueur de l’épreuve. Les deux Ginetta de l’écurie LNT seront présentes, alors qu’elles avaient fait l’impasse dans la Sarthe l’an dernier. E

26 voitures sont convoquées en LMP2. Comme d’habitude, on découvre une grosse majorité d’Oreca 07, dont celles des principaux favoris de cette « D2 » (Alpine-Signatech, G-Drive, Jota, Jackie Chan DC, United…). Parmi les équipages, on note le retour de Riley au Mans – la numéro 49 de Rick Ware – et un trio 100 % féminin très rapide sur l’Oreca #50 avec Sophia Flörsch, Tatiana Calderon et Katherine Legge de la voiture engagée par l’horloger Richard Mille.

Peu de surprises en GTE Pro, puisque la liste des engagés reprend largement celle du championnat du monde. Les spectateurs pourront le héros local Sébastien Bourdais, qui, avec Olivier Pla, a trouvé refuge dans la Ferrari engagée par Risi Competizione. Les deux hommes roulaient l’an dernier pour Ford, qui a fait ses adieux (provisoires ?) à l’endurance.

Le départ des 24h du Mans 2020 sera donné le samedi 19 septembre sur le circuit de la Sarthe. La course sera à suivre en intégralité sur auto-moto.com.

LMP1 (7 voitures)
#1 – Oreca-Gibson (Rebellion) – Menezes, Nato, Senna
#3 – Oreca-Gibson (Rebellion) – Berthon, Delétraz, Dumas
#4 – ENSO-CLM (ByKolles) – Dillmann
#5 – Ginetta-AER (LNT) – Robertson
#6 – Ginetta-AER (LNT) – Simpson
#7 – Toyota TS050 (Toyota) – Conway, Kobayashi, Lopez
#8 – Toyota TS050 (Toyota) – Buemi, Hartley, Nakajima

LMP2 (26 voitures)
#11 – Ligier (Eurointernational) – Tambay
#12 – Riley (Rick Ware) – Ware
#17 – Oreca (IDEC) – Lafargue
#20 – Oreca (High Class) – Magnussen
#21 – Oreca (Dragonspeed) – Cullen, Derani, Rojas
#22 – Oreca (United) – Albuquerque, di Resta, Hanson
#24 – Oreca (Nielsen) – Noble
#25 – Oreca (Algarve Pro) – Falb, Trummer
#26 – Aurus (G-Drive) – Rusinov
#28 – Oreca (IDEC) – Bradley, Chatin, Lafargue
#29 – Oreca (Team Nederland) – De Vries, Van der Garde, Van Eerd
#30 – Oreca (Duqueine) – Gommendy, Hirschi, Tereschenko
#31 – Oreca (Panis) – Jamin
#32 – Oreca (United) – Brundle, Owen, Van Uitert
#33 – Oreca (High Class) – Fjordbach, Patterson, Yamashita
#34 – Ligier (Inter Europol) – Smiechowski
#35 – Ligier (Eurasia) – Van Gisbergen
#36 – Alpine (Signatech) – Laurent, Negrao, Ragues
#37 – Oreca (Jackie Chan DC) – Aubry, Stevens, Tung
#38 – Oreca (Jota) – Davidson, da Costa, Gonzales
#39 – Oreca (So24/Graff) – Allen, Capillaire, Cougnaud
#42 – Oreca (Cool) – Borga, Coigny, Lapierre
#45 – Dallara (Thunderhead Carlin) – Manchester
#47 – Dallara (Cetilar) – Belicchi, Lacorte, Sernagiotto
#48 – Oreca (Performance Tech) – Cassels
#50 – Oreca (Richard Mille) – Calderon, Flörsch, Legge

GTE Pro (8 voitures)
#51 – Ferrari 488 Evo (AF Corse) – Calado, Pier Guidi, Serra
#71 – Ferrari 488 Evo (AF Corse) – Molina, Rigon
#81 – Ferrari 488 Evo (Gear) – Nielsen
#82 – Ferrari 488 Evo (Risi) – Bourdais, Pla
#91 – Porsche 911 RSR (Porsche) – Bruni, Lietz, Makowiecki
#92 – Porsche 911 RSR (Porsche) – Christensen, Estre, Vanthoor
#95 – Aston Martin Vantage (Aston Martin) – Thiim
#97 – Aston Martin Vantage (Aston Martin) – Martin

GTE Am (21 voitures)
#52 – Ferrari 488 Evo (AF Corse) – Göring, Ulrich, West
#54 – Ferrari 488 Evo (AF Corse) – Castellacci, Fisichella, Flohr
#55 – Ferrari 488 Evo (Spirit of race) – Cameron, Griffith, Scott
#56 – Porsche 911 RSR (Project 1) – Perfetti
#57 – Porsche 911 RSR (Project 1) – Bleekemolen, Fraga, Keating
#61 – Ferrari 488 Evo (Luzich) – Piovanetti
#62 – Ferrari 488 Evo (Red River) – Grimes, Hollings, Mowlen
#63 – Ferrari 488 Evo (WeatherTech) – Macneil
#66 – Ferrari 488 Evo (JMW) – Heistand
#70 – Ferrari 488 Evo (MR) – Beretta, Cozzolino, Ishikawa
#72 – Ferrari 488 Evo (Hub Auto) – Chen, Gomes, Slade
#74 – Ferrari 488 Evo (Kessel) – Cadei
#77 – Porsche 911 RSR (Dempsey-Proton) – Ried
#78 – Porsche 911 RSR (Proton) – Olsen
#83 – Ferrari 488 Evo (AF Corse) – Collard, Nielsen, Perrodo
#85 – Ferrari 488 Evo (Iron Lynx) – Frey, Gatting, Gostner
#86 – Porsche 911 RSR (Gulf) – Barker, Wainwright, Watson
#88 – Porsche 911 RSR (Dempsey-Proton) – Preining
#90 – Aston Martin Vantage (TF Sport) – Adam, Eastwood, Yoluc
#98 – Aston Martin Vantage (Aston Martin) – Dalla Lana
#99 – Porsche 911 RSR (Dempsey-Proton) – Long

Réservistes (dans l’ordre)
#27 – Oreca (Dragonspeed) – Hanley, Hedman, Rosenqvist
#60 – Ferrari 488 Evo (Iron Lynx) – Pianezzola, Piccini, Schiavoni
#89 – Porsche 911 RSR (Project 1) – Kolkman
#96 – Aston Martin Vantage (D’Station) – Fujii, Hoshino

=> Plus de précisions sur le site officiel

A lire sur auto-moto.com :

24h du Mans : le programme Aston Martin Valkyrie en suspens

Endurance – Porsche de retour en catégorie reine ?

WEC – Une seconde Rebellion avec Romain Dumas pour Spa et Le Mans


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page