Technologie

de nouveaux détails émergent après sa présentation

Après avoir découvert ce qu’elle aurait dans le boîtier, on a enfin pu voir à quoi allait ressembler la prochaine console de Sony, la PlayStation 5. Jeudi soir dernier, la division vidéoludique de la marque nipponne présentait un gros panel de jeux que l’on retrouverait sur la PS5. Avant le clou du spectacle: un premier regard sur la console (enfin, les consoles) et les premiers accessoires.

Après cette belle découverte, Jim Ryan, le grand patron de la division SIE (Sony Interactive Entertainment) a accordé un interview à nos confrères américains du site CNET.com. Un échange informel entre Matt MacLaurin – Vice Président de la division interface de la PS5 – et des fans a aussi eu lieu sur le réseau social LinkedIn. Voici tout ce que nous avons pu glaner comme nouvelles informations… ou confirmations.

Les PlayStation 5 Classique et Digital Edition
  • Le choix du design, assumé ?

Pleinement. Jim Ryan assure que c’est volontaire et que ces formes et courbes sont tout à fait « avant-gardistes, dans l’esprit des années 2020 ». Pour rappel, la PS5 a eu le droit à son lot de moqueries et de « memes » sur la Toile très vite après s’être dévoilée.

  • Quelle(s) différence(s) entre la PS5 classique et la Digital Edition ?

Aucune, hormis la présence du lecteur de Blu-ray 4K. Les plates-formes techniques seront les mêmes, il n’y aura pas plus de stockage dans l’une ou l’autre. Quant au prix, pour le moment, Jim Ryan n’en a annoncé aucun et se refuse à dire si oui ou non le tarif de la Digital Edition sera inférieur à celui de la classique.

  • La rétrocompatibilité sera plus importante sur la classique que sur la Digital Edition ?

Jim Ryan reconnait – à demi-mot – que pouvoir lire les disques physiques de la PS4 avec la PS5 classique augmente son potentiel de rétrocompatibilité immédiat. Mais l’éventail de jeux supporté sera le même entre les deux consoles : 4000 jeux doivent être passés au crible par les développeurs et les équipes de Sony et un important nombre de jeux seront bel et bien compatibles au lancement des consoles.

  • La PS5 sera-t-elle facile à trouver à son lancement ?

Même si le prix n’a pas été dévoilé, les campagnes de précommande vont débuter dans les grandes enseignes dans les semaines à venir. Cela permettra d’extrapoler les demandes et de produire en conséquence pour qu’il y ait le plus de consoles possibles entre les mains des joueurs le jour de la sortie. Toujours aucun retard sur les lignes de production n’est à prévoir selon Jim Ryan.

  • Le PSVR et la PS5, ça marche ?

M. Ryan a répété que le casque actuel serait compatible avec la nouvelle console. Sans problème. Espérons que la nouvelle caméra, vendue en option, ne soit pas obligatoire.

  • L’interface de la PS5 : belle et rapide ?

D’après Matt McLaurin, entre les menus de la PS4 et de la PS5 n’auront pas grand chose à voir. Tout a été refondu et modifié. La façon dont les menus s’affichent, les identités visuelles et la navigation seraient tous inédits. De plus, l’interface de l’OS apparaîtrait très vite sitôt la console allumée et serait extrêmement réactive. M. MacLaurin évoque des minutages à la milliseconde près.

  • Des versions spéciales de la console sont-elles prévues ?

Une PS5 aux couleurs de l’un des prochains AAA à venir ? Oui, ce sera possible, bien évidemment. Et MacLaurin laisse même sous-entendre que les possibilités de personnalisation de la console permises par la PlayStation 5 sont énormes, plus que sur les autres générations.

Sources : CNet.com et LinkedIn




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page