Politiques

l’État renforce la lutte contre les déchets sur la voie publique

Le gouvernement planche sur un durcissement des sanctions pour les déchets sur la voie publique. La secrétaire d’État à l’écologie Brune Poirson en a fait l’annonce dimanche 7 juin alors qu’elle participait à une collecte de déchets, notamment des masques de plus en plus abandonnés dans l’espace publique. Ils sont devenus le nouveau fléau pour l’environnement. “Avec la crise du coronavirus a émergé une nouvelle catégorie de déchets plastique, que sont par exemple les masques, les gants, les lingettes jetables“, a indiqué la secrétaire d’État.

375 euros en cas de retard de paiement

Dès cet été, les amendes pourraient ainsi devenir plus importantes. Ainsi, celle de 68 euros passera à 135 euros. La majoration en cas de retard de paiement passera de 180 euros à 375 euros. Les masques jetables sont fabriqués en polypropylène, un dérivé du pétrole qui met jusqu’à 450 ans à se dégrader. “Il faut faire preuve de civisme. On sort d’une crise et les gens n’ont conscience de rien“, s’emporte un Parisien. Une autre passante demande quant à elle une amende de 200 euros.

Le JT

Les autres sujets du JT


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page