Economie

A Paris, bars et restaurants pourront s’étendre sur les trottoirs et des places de stationnement

A Paris, le 30 mai 2020.
A Paris, le 30 mai 2020. BERTRAND GUAY / AFP

La maire (PS) de Paris Anne Hidalgo a annoncé samedi 30 mai la possibilité pour les cafés, bars et restaurants d’occuper gratuitement une partie de l’espace public avec leurs terrasses, les seules à être autorisées dans la capitale à rouvrir le 2 juin avec la deuxième étape du déconfinement.

Dans une interview au journal Le Parisien, la maire de Paris précise : « On a adopté un plan d’aides des bars et des restaurants pendant au moins six mois, de mars à fin septembre ». L’une de ses mesures-phares : « l’occupation gratuite d’une partie de l’espace parisien ».

« Ça peut-être aussi certains week-ends la fermeture d’une rue à la circulation pour permettre aux bars ou aux restaurants d’avoir plus d’espace », explique Anne Hidalgo. « Ces lieux provisoires devront fermer à 22 heures pour respecter la tranquillité des riverains », ajoute-t-elle, mais les établissements ayant déjà des terrasses et l’autorisation d’ouvrir le soir garderont leurs horaires habituels.

Lire aussi L’Ile-de-France passe en orange : les terrasses et les parcs autorisés à rouvrir

Seule condition : une inscription en ligne et le respect d’une charte en 10 points, parmi lesquels le respect du protocole sanitaire et de la propreté, la fermeture des terrasses à 22 heures et la limitation des nuisances sonores pour les riverains. Souhaitant « partir d’un principe de confiance », la maire de Paris dit avoir tout de même prévu, en cas d’infractions à cette charte, la « verbalisation » et le « retrait de la possibilité d’exploiter les terrasses temporaires.

Fermetures à la circulation d’une vingtaine de rues

Quant aux rues qui pourraient être piétonnisées pour l’occasion, Anne Hidalgo évoque dans cet entretien « la Place des Vosges, autour du Carreau du Temple, la place Sainte-Marthe dans le Xe arrondissement, la rue Lepic dans le XVIIIe ou encore les abords du canal de l’Ourcq ». Le Parisien a publié la liste complète des rues, que Le Monde s’est également procurée auprès de la mairie de Paris.

Les rues qui pourront être totalement ou en partie piétonnisées sont : la rue des Jeuneurs et le quartier Sainte-Anne (IIe arrondissement), le quartier autour du Carreau du Temple (IIIe), le quartier du Marais, les rues Vieille du Temple, des Rosiers, St Croix de la Bretonnerie, de Birague et la place des Vosges (IVe), la sortie du métro Pelletier (IXe), les quartiers du Canal Saint-Martin, Sainte-Marthe et du faubourg St-Denis (Xe), une partie des boulevards de Belleville et Richard Lenoir, le secteur Paris Respire et les rues de la Roquette et de Charonne (XIe), la place de la Nation (XIe et XIIe), le quartier de la Butte aux Cailles, le secteur Paris Respire et la rue du Chevaleret (XIIIe), les rues du Château et Daguerre (XIVe), la rue du Commerce et le secteur Paris Respire (XVe), les rues Lepic et des Abbesses, et le quartier du marché de l’olive (XVIIIe), le canal de l’Ourcq (XIXe), Belleville, la rue Jourdain et le secteur Paris Respire (XXe).

Interrogée sur les pistes cyclables nouvellement créées pour offrir une alternative à la voiture et aux transports en commun, elle a déclaré qu’elle ne « souhait(ait) pas de retour en arrière: un nouveau modèle s’impose » pour « lutter contre la pollution » et « éviter les regroupements ».

Le Monde




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page