Economie

Responsabilité sociétale : « Il faut prendre au mot les bonnes volontés réformatrices des entreprises »


La responsabilité sociale des entreprises peut être au cœur des pratiques du « monde d’après », mais l’historien Michel Offerlé estime, dans une tribune au « Monde », que la route est encore longue, et que la réforme partira « du bas » par la multiplication de petits gestes politiques


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page