People

Les Filles d’à côté : Que deviennent Christiane Jean et les stars de la série ?


À l’époque, leur quotidien était empli de cours de gym, de grenadines à la cafét’ et de battement de cils. Cette période d’insouciance et de lycra servie par TF1, c’était celle des sitcoms AB Productions, celle notamment de la série Les Filles d’à côté. Souvenez-vous : de 1993 à 1995, elles étaient trois jeunes demoiselles séduisantes, en colocation, vivant juste à côté de deux jeunes hommes tout aussi envoûtants. Mais forcément, à la sortie du programme, la vie n’a plus jamais été la même pour Christiane Jean, Cécile Auclert ni Hélène Le Moignic. Et on ne peut pas dire que ce début de carrière, édulcoré à la sauce Jean-Luc Azoulay, ait été un tremplin concluant.

Héroïne de la série – et du remake tourné dans la foulée avec Karen Cheryl et Adeline Blondieau –, Christiane Jean était Claire. Passé les années 1990, elle a disparu des écrans, si ce n’est quelques apparitions dans l’émission de télé-réalité scénarisée Le jour où tout a basculé. Celle qui incarnait Fanny, Cécile Auclert, a également raccroché sa casquette de comédienne malgré un rôle récurrent, pendant trois ans, dans Plus belle la vie. En 2010, dégoûtée par la télévision, elle a décidé de se consacrer à l’écriture et à la musique. Son premier roman, À propos de Cora Martino, ne semble pas avoir trouvé d’éditeur. Quant à Hélène Le Moignic, alias Magalie, elle n’a plus jamais fait parler d’elle, si ce n’est en 2018 lors d’une sordide affaire de violences conjugales

Même histoire du côté des garçons. Bradley Cole, le beau Daniel, tout droit venu des Amériques, n’a pas tourné depuis la fin de la série Les filles d’à côté. Son ancien complice, Thierry Redler, est hélas mort le 26 juillet 2014 à l’âge de 56 ans. Dan Simkovich, qui campait Madame Bellefeuille, personnage secondaire que les amoureux de la série n’ont pas oublié, l’a hélas rejoint en ce mois de mai 2020, son décès ayant été annoncé avec beaucoup d’émotion par sa fille Yaële.

De toute la distribution principale, Gérard Vives, qui a d’ailleurs rendu un hommage pudique à Dan à travers une photo d’époque en noir et blanc, est sans doute celui qui s’en est le mieux sorti. Figure emblématique de la télévision et en particulier des émissions de Vincent Lagaf’, il a récemment remporté la deuxième saison de Je suis une célébrité, sortez-moi de là. Mais il garde en tête que, si Jean-Luc Azoulay a lancé sa carrière, il aurait tout aussi bien pu y mettre fin. À l’époque, on ne cessait de lui répéter : Tu fais du sitcom, t’es culturiste et en plus tu fais efféminé, t’es mort.” La suite nous a prouvé le contraire…


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page